Google Analytics : la checklist complète

Google Analytics, ce merveilleux outil proposé par Google… Complet, rapide, gratuit, puissant… Mais avant de se rendre compte de toute la beauté de cette solution, il convient généralement de bien le paramétrer, le configurer. Sinon cela peut vite devenir un enfer. Sans compter qu’il n’est pas possible de revenir en arrière. Comprenez par ici que vous ne pourrez pas effacer vos données dans le passé, si elles sont fausses.

Vous trouverez ici une longue liste (non exhaustive), de toutes les manipulations à faire. N’hésitez pas à rajouter vos conseils aussi dans les commentaires. J’essayerai de la mettre à jour, autant que possible.

Dernière mise à jour 14/06/2017

Paramètres Analytics de base

google analytics control panel

  • Vérifiez que TOUTES vos pages sont bien taguées avec le code de suivi.
  • Et vérifiez aussi que le code ne s’y trouve pas deux fois sur la même page.
  • Activez et paramétrez le moteur de recherche interne. Il est toujours primordial de savoir ce que recherche vos visiteurs, sur le moteur de recherche interne à votre site.
  • Créez plusieurs vues (dont une qui peut servir de sauvegarde en cas de pépin). Rappelez-vous, il n’y a pas de rétroactivité.
  • Réservez une vue sans filtre.
  • Essayez d’utiliser une propriété qui a un code UA ne se finissant pas par le chiffre « 1 ». Exemple, privilégiez les propriétés du type UA-XXXXX-2. Les propriétés, chiffrée 1, sont les cibles prioritaires des spameurs.
  • Créez une propriété ou une vue réservée aux tests. Pour éviter de polluer votre vue principale.
  • Vérifier que les utilisateurs qui ont accès au profil ont bien les bons droits d’accès.
  • Nommez correctement vos profils/vues – il n’y a rien de plus frustrant de chercher la bonne vue. Surtout quand toutes s’appellent « Toutes les données du site web »…
  • Synchronisez votre compte Adwords avec Analytics pour que les données puissent remonter dans l’interface.
  • Synchronisez votre compte Search Console avec Analytics pour que les données puissent remonter dans l’interface.
  • Soyez bien propriétaire de votre compte. Si vous travaillez avec une agence web, créez le compte et donnez un accès à l’agence. Pas l’inverse !!
  • Supprimez toutes les visites futiles: IP de votre entreprise par exemple…
  • Activez les rapports démographiques et d’intérêts.
  • Pensez à exclure « tous les appels provenant de robots connus ». Même si j’avoue, je me demande l’efficacité de cette fonctionnalité.

Paramètres Analytics ecommerce

google analytics ecommerce

  • Si votre site est un site marchant, pensez à bien activer le suivi ecommerce.
  • Parametrez les étapes de votre tunnel de conversion afin de le suivre. Et d’en optimiser son chemin.
  • Sélectionnez la bonne monnaie ($,£,€…).
  • Supprimez PAYPAL (et/ou votre plateforme de paiement) des referrals sous peine de vous retrouver avec des transactions associées à ces derniers. Un taux de conversion de plus de 50% pour PAYPAL… hum… il y a anguille sous roche.
  • Même si ce n’est pas lié directement à Google Analytics, redirigez automatiquement vos acheteurs vers votre page de confirmation de commande, après avoir payé sur la plateforme de paiement. Sinon, il y a de forte chance que la transaction ne soit pas intégrée à G.A. N’oubliez pas, le code de suivi est sur VOTRE site, pas chez Paypal par exemple.
  • Vous n’êtes pas développeur et vous êtes sur WordPress, Prestashop ou Magento ? Vous pouvez trouver, de très bon modules, pour un coût ridicule (ou gratuit) et qui permettent d’avoir une meilleure remontée d’information, et de fiabilité.
  • Vous avez aussi en ligne un site test où vous réalisez votre développement ? Et votre code GA est aussi dessus ? Pensez à bloquer les transactions réalisées sur ce site. Sous peine de voir vos données ecommerces poluées.
  • Vous vendez en euro et dollar ? Paramétrez la gestion des multidevises.

Utilisation de tous les jours

rapport personnalisé interface google analytics

  • Créez vos propres segments en fonction de votre audience (géographie des visiteurs, langue, temps passé dessus etc…).
  • Définissez des objectifs pour mesurer le ROI de votre site.
  • Définissez des événements pour mesurer l’engagement de vos visiteurs.
  • Définissez des alertes mails: site hors ligne, chute brusque du nombre de visites ou du CA…
  • Envoyez vos rapports automatiquement par email – on n’imagine pas le temps que l’on peut gagner ainsi.
  • Créez-vous un rapport pour voir le nombre de fois où votre page 404 a été affichée.
  • Utilisez les annotations pour continuer à comprendre l’évolution de vos statistiques !! Vous avez une augmentation de trafic organique depuis 4 mois. Quand avez-vous déjà mis à en place vos corrections SEO ? Il y a-t-il corrélation ?

Appuyez-vous sur la communauté

web analytics france communuaté

  • Vous n’êtes pas encore membre de la communauté Google Analytics France sur Google + ? Pensez à demander un accès.
  • Suivez les bonnes personnes sur la toile, pour être à jour le plus souvent possible. Par exemple, le blog de Julien Coquet pour les francophones, ceux de Simoh Ahava et d’Avinash Kaushik pour les anglophones.
  • Créez vos propres tableaux de bord (ou utilisez ceux qui sont proposés par la communauté).
  • Créez vos propres rapports personnalisés. Et si vous êtes à court d’idée, la communauté vous en propose déjà des très bons.

Pour aller plus loin

google tag manager interface

  • Récupérez sur votre compte, le compte démo de Google. Cela peut toujours servir.
  • Vérifiez que vos campagnes (et lien UTM) sont bien paramétrés. C’est toujours dommage de voir une visite d’un Emailing dans la section Referral. Vous pouvez utiliser, l’outil de création d’URLs de Google, pour vous macher le travail.
  • Utilisez Google Tag Manager autant que possible pour éviter de surcharger votre code. Et aussi libérer du temps à vos devs.
  • Intéressez-vous aux autres modèles d’attributions. Et si vous êtes parfois autant excité que moi, créez vos modèles vous-même. Et comparez-les !!!
  • Si l’heure de visite est importante pour vous, pensez à bien sélectionner le bon fuseau horaire (et pays), dans la partie administration.
  • Nettoyez régulièrement des robots qui vont spammer vos données referrals. Voici un excellent article (en anglais) qui vous aidera pas à pas. Ou un autre ici.
  • Vous êtes sur l’ancienne version de Google Analytics (la classique) ?Intégrez dans votre roadmap une migration vers Universal Analytics. Si si, cela vaut vraiment le coup.

Cette liste est comme annoncée plus haut, non exhaustive. Et ne sera , surement, jamais complète. Si vous souhaitez rajouter quelque chose, pensez l’indiquer dans les commentaires.

Vous pourriez être intéressés par:

Passionné, curieux et toujours ouvert aux nouvelles technologies web, je passe mon temps entre ma famille & le monde du web. N’hésitez pas à me contacter pour échanger et partager

3 réponses sur “Google Analytics : la checklist complète”

  1. Bonjour,
    Vous dites :
    Supprimez PAYPAL (et/ou votre plateforme de paiement) des referrals sous peine de vous retrouver avec des transactions associées à ces derniers.
    Je ne comprends pas bien ce qu’il y a à faire. Pouvez vous préciser ?
    Merci encore de votre site qui est une mine d’informations.

    1. En fait c’est un abus de langage, il ne faut pas le supprimer, il faut le bloquer dans les referrals quand vos clients arrivent depuis PAYPAL après un paiment.

      Si vous ne les bloquez pas cette action, GA va consiéderer comme une nouvelle visite nouvelle session, et comme source PAYPAL donc referral. Le vente sera attribué au referral PAYPAL, ce qui n’est pas le cas. Sans doute que votre client est venu par Google ou EMAIL …

      Attention, je parle bien du cas le paiment se fait sur le site de PAYPAL et non un paiement PAYPAL qui se fera sur votre site. J’avoue, je ne sais même pas si cette dernière situation est possible. Bref quand le visiteur quitte votre site et revient sur la page de confirmation de commande.

Laisser un commentaire