Bien comprendre et utiliser le taux de rebond

Aujourd’hui sur Google Analytics, le taux de rebond fait partie, en général, des principaux indicateurs de performances analysés. Généralement j’entends: « si sur ta page d’atterrissage, tu as un taux de rebond élevé, cela veut dire que; soit ton contenu n’est pas assez pertinent, soit l’audience ciblée n’est pas la bonne ». C’est correct, mais aussi un peu faux en même temps. Voyons pourquoi. 

Définition du taux de rebond

Prenons tout simplement la définition donnée par Google.

Un rebond, c’est lorsqu’un visiteur arrive sur votre site, ne fait aucune autre action qui déclenche une action serveur (par exemple ne visite pas d’autres pages). Et s’en va.

Les sites qui peuvent être les plus sensibles au taux de rebond sont les sites de contenu (type blog/éditorial) ou alors one-page. On peut vite se trouver, surtout pour ce dernier, avec un très fort taux de rebond. Mais est-ce pour autant la réalité ? Le site fait-il vraiment fuir les visiteurs avec un taux aussi haut ?

Mr.Bounce

Est ce le « vrai » taux de rebond ?

Le fait que le taux de rebond soit défini comme ceci par Google, ne reflète pas la « vraie » réalité pour autant. Voici quelques raisons.

Au revoir le lecteur conquis

Imaginons qu’une personne reste 10min à lire un article de votre blog, puis s’en va. Il sera considéré comme un rebond. Avouez que c’est quand même dommage… Personnellement, quand un de mes visiteurs passe autant de temps sur un de mes articles, j’aimerai ne pas le cataloguer comme un rebond. J’ai davantage tendance à croire qu’au mieux, j’ai répondu à sa recherche; ou qu’au pire, j’ai au moins capté son attention.

Les évènements automatiques qui faussent la donnée

Imaginons que vous avez sur une de vos pages, une vidéo, qui se lance automatiquement dès que la page est chargée. Et que vous tracez cet évènement dans GA. Techniquement, un appel va donc être envoyé au serveur Analytics. On se retrouve avec deux appels: la page chargée et le lancement de la vidéo. Le rebond sur cette page là sera toujours de zéro. Donc pas forcément pertinent.

Un bon moyen pour débugger votre Analytics

Par contre, c’est un excellent moyen de voir si votre Analytics a bien été implanté. Je me suis retrouvé dans cette situation, il y a quelques mois. En auditant le compte Google Analytics d’un site, j’ai noté un taux bien trop bas: moins de 1%. Je veux bien entendre que l’audience était parfaitement ciblée et le contenu pertinent, mais 1% reste anormal. En regardant le code source, j’ai finalement noté que le code Google Analytics était implanté 2 fois sur chaque page.

Mais qu’elle est la conséquence au niveau du taux ?

Chaque page, au moment du chargement, envoie donc 2 appels serveurs Analytics (car deux codes). Or, un rebond n’est calculé que si il n’y a qu’un seul appel serveur. Dans notre cas, ce ne sera aucun. D’où ce taux proche de zéro.

Donc avant de vous gargariser de votre taux de rebond devant tout le monde, assurez-vous que votre implantation a bien été réalisée ;-).

Avoir un taux de rebond plus proche de votre réalité

L’une des meilleures méthodes pour avoir un taux de rebond plus proche de la réalité est de déclencher un évènement. Mais ce sera à vous de le déterminer. Car cela dépendra de la typologie de votre site, de votre audience et de votre contenu. Voici quelques pistes possibles:

  • Déclencher un évènement sur un clic (sur un bouton par exemple)
  • Déclencher un évènement dès que votre visiteur scroll votre page de plus de 50%. Comme par exemple, un call to action incitant à s’abonner à votre newsletter
  • Si une vidéo est mise en lecture manuellement. D’où l’intérêt dans ce cas-ci de ne pas les lancer automatiquement
  • Tracer un partage social dans Google Analytics
  • Déclencher un évènement au bout de 5 minutes passées sur le site
  • Le remplissage des premiers champs d’un formulaire
  • Et bien d’autres…
  • Mais dans un cas contraire, on pourrait vouloir que certains évènements automatiques ne soient pas pris en compte dans le calcul du taux; par exemple comme dans le cas d’une lecture automatique d’une vidéo. Il faudra indiquer que cet évènement doit être considéré comme une « non-interaction ». On peut très facilement le mettre en place via Tag Manager.

auto event gtm true

A retenir

Rappelez-vous donc de ceci: un fort taux de rebond ne veut pas forcement dire un site catastrophique, ou une audience mal ciblée. Et ce sera aussi valable, si votre taux de rebond est très faible.

Assurez-vous juste que cette mesure soit correctement calculée et comprise, au sein de vos équipes. Et qu’elle représente enfin la réalité de votre audience. Tout dépend du contexte et de l’environnement.

Pour aller plus loin:

Passionné, curieux et toujours ouvert aux nouvelles technologies web, je passe mon temps entre ma famille & le monde du web. N’hésitez pas à me contacter pour échanger et partager

Laisser un commentaire